Œil du Passager: Restez à la maison [par APOSTO ATCHAM]

0 59

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Copier l'extrait de code

Rentrer au bercail avant le bouclage de la ville de Tsévié et de Sokodé. Voilà ce que je désirais en cet instant présent. La mesure supplémentaire que le gouvernement venait de prendre est salutaire. Face à ce virus, aucune mesure n’est de trop.
Au péage de Tsévié, le cache nez qui se vendait à 100 F est monté à 1000 F. Les gens se bousculent, ce qu’on veut éviter, fini par se produire. Un long fil de véhicule avec des passagers terrorisés. La faim, la soif et la fatigue ont augmenté la dose de psychose qui trainait dans l’air. Hé corona, corona ! C’est toi qui es fort.
Je prends un zem (taxi-moto) à hauteur de Davié, après avoir contourné le péage à pied. Direction la ville la plus proche Agbélouvé.
– Mon frère, tu me donne combien ?
– J’ai 1000 F avais-je répondu.
– Tchalé, ce n’est pas possible, toi-même tu vois qu’aucun véhicule ne passe sauf nous les motos. Tu donnes 2000 F c’est la seule faveur.
Je fouille mon porte monnaie pour évaluer mon trajet. Agbelouvé, Notsè, Atakpamé, sotouboua et Lama-tessi. Des montées et des descentes entre moto et taxi. Bon, il faut que j’atteigne la famille avant la tombée de la nuit.
– Ancien, on y va !
Arrivé à Notsè, je gagne un taxi. Dieu merci. On discute le prix puis je monte. A peine 1 Km, on nous stoppe. Le chauffeur voudrait ajouter un passager dans le même siège que moi. Quand j’ai analysé la situation, j’ai vite réagi en disant non. Je lui ai promis de payer le tarif double pour éviter vraiment cette proximité suicidaire. Tous les autres passagers de derrière ont trouvé mon attitude bizarre. Je suis resté serein, mon cache nez attaché fortement. Je ne discutais avec personne. Et c’est là que j’ai tout entendu. Je n’en revenais pas.
Une dame de derrière, elle parlait en éwé. Votre choléra virgule ou bien comment vous l’appeler maaaah ? Je vais vous dire certaines vérités. Rassurez-vous, rien ne se passera au Togo. La maladie là ne résiste pas à la chaleur du soleil de l’Afrique. Pour tout vous dire, c’est une maladie des blancs.
Un vieux pour corroborer dit : cette maladie est spirituelle, nous cherchons les solutions ailleurs. Et comme si ça ne suffisait pas, ce gouvernement de païen a décidé de fermer les lieux de culte. En tout cas, il y’a longtemps que la colère de Dieu était sur nous. Prions et jeunons, c’est la seule solution pour qu’il nous épargne. Demandons un repentir pour tous nos péchés.
Une autre affirmation, venant d’un monsieur toujours à l’arrière. Je tenais ma boite de solution Hydroalcoolique en main. Il m’a vu asperger sur le poignet de la portière quand je voulais accéder à mon siège. Il dit aux trois autres passagers et aux taximan que je suis suspect avec tout cet artifice et mon cache nez. Cette affirmation a fait naitre une peur auprès des autres. Devant leur peur, il leur dit : soyez sans crainte. J’ai beaucoup de recettes contre cette maladie.
Manger suffisamment de l’ail, se doucher avec du sel chaque matin,
Pour ceux qui prennent de l’alcool, un Veron d’un mélange de gingembre chaque heure suffira
Dans votre alimentation, privilégiez beaucoup de piment et d’huile rouge.
Tout ce que je vous ai cité, se trouve dans mon portable. C’est par wathsap qu’on m’a envoyé çà. Les autres remercièrent le bonhomme pour ces informations erronées.
Quand il a fini, le chauffeur et moi, nous nous sommes regardés. J’ai compris qu’il n’était pas d’accord par ces prétendues recettes efficaces. Surtout que sa seule source d’information est wathsap. Dépassé par ces énormités, j’ai du intervenir dans un éwé gauche, mais à la fin de mon intervention, je crois que l’information est passée. Je leur ai dit de ne pas me remercier. Mon plus grand merci, c’est de réellement prendre conscience et de sensibiliser aussi leurs voisinages comme je l’ai fait. Le virus mortel ne circule pas, c’est nous qui le faisons circuler de nos villes vers les campagnes. Il est possible de le freiner maintenant. Restons tous à la maison.
1- Lavez-vous régulièrement les mains
2- Utilisez toujours des mouchoirs en papier, jetez-les ensuite dans une poubelle fermée
Si vous n’avez pas de mouchoir à portée de main, éternuez ou toussez dans le pli du coude
3- Évitezles accolades
4- Portez les gants et les caches nez
5- Restez à la maison
Pour tout éclaircissement, appelez le 111
Chers lecteurs de l’œil du passager. Je nous demande de la discipline comme seul remède pour vaincre ce combat. Le défi est énorme. Nous n’avons rien, je dis bien rien pour nous défendre contre ce virus. Je sais que ce ne sera pas facile, restons tous un temps à la maison pour éviter la contamination en masse. Retenez que dans le pire, aucun pays occidental ne viendra à notre secours. Car nous vivons tous la même situation. Mêmes les grandes puissances sont à genou face à ce virus. Citoyen africain, citoyen togolais, reste à la maison autant que possible. Tu ne le fais pas pour ton gouvernement. Tu le fais pour toi et pour tous ceux qui te sont chers. Ne prenons aucun risque fatal. Ne soyons pas le vecteur par lequel le virus passera. Oui ! Prions, jeunons, invoquons tous nos dieux et surtout appliquons toutes les mesures de préventions.
Pardon ! Une fois encore, restons à la maison avec le peu de nourriture que nous pourrons stocker. Surtout soyons solidaire. Soutenons ceux qui seront vraiment dans le besoin en nourriture. Dieu vous bénisse ! Je garde la foi.
C’était l’œil du passager par ATCHAM Aposto.

Copier l'extrait de code
commentaires
Loading...